Notre bébé est arrivé

Notre petite grenouille est née! Elle est arrivée le 14 janvier à 19h17, en pleine forme! Elle mesure 49 cm et pèse 3,380 Kg. Mon accouchement a été long, mais assez facile finalement. Je vais essayer d’en faire un récit rapidement avant d’avoir tout oublié!

Notre bébé est arrivé

Mon homme est très attentif aux besoins de sa fille, mais aussi aux miens. Il est assez stressé et s’inquiète beaucoup du bien-être de sa choupette. C’est vraiment trognon. Là, je les ai laissé dormir tous les deux dans notre lit, un si joli tableau…

Mon début d’allaitement n’a pas été facile et j’ai failli laisser tomber plus d’une fois, mais je me suis accrochée et là, ça à l’air d’être plutôt bien parti maintenant.

Je suis rentrée hier et j’ai encore bien du mal à réaliser qu’elle est enfin là. C’est un bébé plutôt calme pour le moment à part quand elle est fatiguée. Elle peut se mettre dans des colères terribles!

Je ne sais pas si les bébés sont tous comme ça, mais son visage est très expressif. Elle fait tout un tas de grimaces et de mimiques et elle nous fait beaucoup rire. Et elle fronce les sourcils comme son père !

Elle est également très câline et après la tétée, elle a besoin d’un câlin avec moi avant de s’endormir. Nous l’avons mise directement dans son lit, dans sa chambre et cette première nuit c’est très bien passé.

Aujourd’hui, c’est notre première vraie journée à la maison tous les trois. C’est le début d’une nouvelle vie. Une vie à trois…

Publicités

Suivi de grossesse # Neuvième mois

Aujourd’hui j’ai eu mon dernier rendez-vous de suivi de grossesse, celui du neuvième mois.

J’ai encore pris 4kg ce mois-ci, j’arrive donc à 19kg de pris depuis le début de ma grossesse sur la balance de la sage femme. Sur ma balance, j’en suis à + 20 Kg en vrai. De toute façon, je savais dès le début que j’atteindrais les + 20kg alors pas de surprise. En plus, je fais de la rétention d’eau depuis quelques semaines donc ça n’aide pas. Ma tension est bonne, 12,7 toujours. Le prélèvement pour le streptocoque B est lui revenu négatif.

La choupette est toujours bien haute et ce sont bien ses fesses qui sont calées dans mon estomac. Mais quand la sage femme a appuyé dessus, elle est descendue, elle a donc de place pour descendre si elle le souhaite. Mais, visiblement elle est bien comme elle est et elle n’est pas près de se montrer. La sage femme pense que j’irai jusqu’au terme. Mais on ne peut jamais savoir.

Par contre, si je romps la poche des eaux, comme la choupette est haute, je vais perdre beaucoup de liquide d’un coup. Mon col quant à lui, n’a pas bougé d’un pouce et comme je n’ai quasiment pas de contractions, il n’est pas près d’être mûr. La seule certitude c’est que j’accoucherais en janvier. La sage m’a dit qu’au maximum, le 29 janvier j’aurais ma puce dans mes bras. Si je n’ai pas accouché d’ici là, j’ai rendez-vous le jour du terme pour un monitoring.

La sage femme m’a aussi fait la prise de sang du neuvième mois plus des analyses pour l’anesthésie si besoin. Mon dossier est donc complet, les valises sont prêtes, tout est donc prêt pour que j’accouche! Et contrairement à ce que l’échographiste nous avait dit, la sage femme la voit plus vers 3,2 Kg que vers 3,5 Kg. On verra bien.

Il me reste un dernier cours de préparation à l’accouchement mercredi et il n’y a plus qu’a attendre que mademoiselle se décide maintenant…

EDIT : Article sélection du jour Famille Sur Hellocoton! Merci!

Nuits de fin de grossesse difficiles

Mes nuits sont très difficiles. Je ne me sens pas très bien allongée. Déjà, j’ai l’impression d’être une tortue qui se serait retournée et qui resterait coincée sur sa carapace. Je ne trouve pas de positions confortables.

Ensuite, la nuit , j’ai les mains gonflées et douloureuses et quand je m’endors enfin, je me réveille, car j’ai sans arrêt plein de fourmis dans les mains. Mes vaisseaux doivent être compressés à cause de la rétention d’eau et mon sang circule mal du coup. Et puis, j’ai souvent des douleurs dans le ventre. Pas des contractions. Enfin ci parfois, mais pas seulement. J’ai comme des douleurs de règles, des tiraillements dans le bas ventre, des nerfs qui se coincent au niveau de ma poitrine quand la choupette gigote, des courbatures partout et ma sciatique qui se réveille parfois…

Nuits fin grossess difficiles

Et puis même quand je n’ai pas mal et même si je suis très fatiguée, je ne trouve pas le sommeil. Une fois allongée et la lumière éteinte mon cerveau fonctionne à plein régime. Je suis stressée aussi et du coup je tripote mes cheveux sans arrêt. Je les tournicote,je les tripote, je fais des tresses… Et je me tourne et me retourne.

Et je pense à un tas de choses et je me pose des milliers de questions. Sur l’accouchement, le séjour à la maternité, la vie à trois, le comportement de mon homme, le retour au travail, mon poids, l’allaitement, la relation que j’aurais avec ma fille une fois ado, nos prochains bébés, ce petit garçon qui existe dans mon cœur depuis si longtemps, notre déménagement, les projets de mon homme, notre situation financière, l’achat possible d’une maison dans le futur, ce permis de conduire que je n’ai pas, nos prochaines vacances, la visite de mes parents et de mes beaux parents après la naissance, celle de mes collègues, l’achat ou non d’un transat… Ça ne s’arrête pas et ça dure des heures!

Étonnamment, je ne me pose pas trop de questions sur ma capacité à être maman et à m’occuper de ma fille. Mais en même temps, j’ai tellement de mal à réaliser qu’elle sera bientôt là! Ça fait tellement longtemps que je souhaite avoir un bébé que j’ai l’impression que c’est un peu comme un rêve inaccessible qui ne se réalisera jamais. Il est pourtant là tout prêt, je peux presque le toucher…

Tout ça pour dire qu’il est temps que notre Choupette arrive parce que je n’en peux plus. Les journées sont affreusement longues, je me traine comme une vieille tortue, je suis hyper impatiente et les nuits sont encore pires.

Les bébés de janvier commencent à arriver sur la blogosphère, je pense notamment à Anelmyra dont le petit lutin est arrivé le 31 décembre et à Pavocafamily qui a accouché de Mademoiselle Caramel le 3 janvier! Toutes mes félicitations à elles!

Et j’espère bien que je serais la suivante!

38 semaines d’aménorrhée = 36 semaines de grossesse

On tient le bon bout, plus que trois semaines à attendre (J-21) !! Nous sommes en janvier et ma choupette peut donc maintenant arriver quand elle veut. Je souhaitais qu’elle naisse en janvier donc c’est bon pour moi. PapaGrenouille préférerait qu’elle attende encore deux semaines qu’il ait terminé son contrat, mais si elle pouvait venir tout de suite moi ça m’arrangerait.

Parce qu’honnêtement, je n’en peux plus d’être enceinte. J’ai vraiment hâte que ça se termine. Je me sens super lourde et très très grosse. J’ai beaucoup de mal à me déplacer. J’ai les mains et les chevilles toutes gonflées. J’ai mal partout. Je dors super mal. J’ai le système digestif en vrac. La choupette bouge beaucoup. Ses coups sont de plus en plus douloureux surtout, qu’elle n’a pas l’air décidée à descendre dans mon bassin et qu’elle reste tout en haut, au niveau de mon estomac. Je ne peux donc pas me baisser ou me plier et même me lever du canapé me demande un effort surhumain. Je suis essoufflée au moindre effort. J’ai des brulures d’estomac. Et j’ai l’impression d’être enceinte depuis des siècles!!

38 SA = 36 SG

Mon ventre est lourd et par rapport aux photos que j’ai prises il y a un mois, il est un peu descendu. Ma peau est très sèche et plein de vergetures sont apparues dans la partie inférieure de mon ventre, sous mon nombril. Mais j’ai l’impression qu’elles blanchissent déjà. Je ne les vois de couleur rouge que sous un certain angle. Tant mieux, je ne les verrais rapidement plus.

J’ai terminé la valise de la petite. Celle pour le séjour à la maternité plus celle pour la salle d’accouchement. Il me reste à préparer la mienne, mais comme j’utilise encore plein d’affaires que je compte emmener, je crois que je vais faire une liste et je la préparerai à la dernière minute. La chambre est quant à elle quasiment prête. Il me reste à laver le tour de lit, faire le lit, poser les lettres du prénom de la demoiselle sur le mur (que j’ai customisées hier) , mettre une house sur le matelas à langer, faire l’ourlet du rideau, passer un coup d’aspirateur et laver par terre. Il faut aussi tester le siège auto dans la voiture, voir comment il s’attache et comment on attache la petite dedans. Je ferais tout ça cette semaine!

J’ai des contractions plutôt douloureuses un peu tous les jours et je songe désormais à prendre la péridurale vu mon seuil de tolérances à la douleur finalement pas très élevé. Il faut que je commence à m’entrainer à la poussée aussi. Mon dernier rendez-vous de suivi (du neuvième mois donc) aura lieu lundi prochain et mon dernier cours de préparation à la naissance, mercredi prochain. J’ai commencé la tisane de feuille de framboisiers, mais en fait j’en ai bu que deux tasses la semaine dernière. Soit je n’y pense pas, soit j’ai la flemme, mais je vais essayer d’être plus assidue cette semaine.

J’ai tellement hâte qu’elle soit là, avec nous. J’ai parfois l’impression que ça ne va jamais arriver. J’ai toujours cette petite appréhension, cette peur, que ça se passe mal, qu’il y ait un malheur et que je la perde. Je crois que je serais totalement rassurée que quand je la tiendrais dans mes bras, tout contre moi et que je sentirai son petit corps tout chaud contre ma peau.

37 semaines d’aménorrhée = 35 semaines de grossesse

J’ai passé les huit mois de grossesse révolus. Plus que quatre petites semaines et notre choupette sera parmi nous! J’ai hâte et en même temps j’ai un peu peur!

Physiquement, je n’en peux plus! Je dors très très mal depuis une semaine et je suis épuisée. Entre mon mari ronflant et bouillant (ça va un peu mieux de ce côté là depuis que nous dormons la fenêtre ouverte) (Oui au mois de décembre!!) , mon lourd et énorme ventre et ma petite gigoteuse qui se cale dans mes cotes et fait des pirouettes, je ne trouve pas le sommeil.

La choupette est toujours très haute dans mon ventre, elle est juste au niveau de mon estomac et c’est très inconfortable et désagréable. Je me sens comprimée au niveau de la poitrine et quand elle bouge c’est de plus en plus douloureux. J’ai la peau toute tendue à cet endroit, elle est presque insensibilisée, mais ça me brule un peu. Parfois, elle descend un peu plus bas, mais généralement ça ne dure pas longtemps. J’ai hâte de pouvoir à nouveau redormir sur le ventre même si je me doute que je ne vais pas super bien dormir une fois qu’elle sera née!

Ma petite grenouille bouge énormément, beaucoup et souvent. Ça fait de véritables vagues et bosses sur mon ventre. Ça se voit même au dessus de mon t-shirt. Parfois, il y a des endroits ou mon ventre dur comme la pierre. Je pense que c’est son dos ou ses fesses qu’elle colle contre la paroi de mon utérus. Et elle a pratiquement le hoquet tous les jours voir plusieurs par jours. La pauvre, ça doit sacrément secouer son petit corps parce que je le sens assez fort moi! C’est fou de se dire qu’elle est déjà toute prête à naitre. Que son petit corps est tout fabriqué, tout prêt à fonctionner, qu’elle peut avaler, avoir le hoquet, sucer son pouce, faire pipi…

37 SA = 35 SG

Et ça me fait bizarre de penser qu’elle sera bientôt là. Que bientôt notre toute petite fille sera avec nous tous les jours. Qu’elle ne sera plus dans mon ventre rien qu’à moi toute seule. Je pense que ça va me manquer au début. Que je vais ressentir un vide en moi. J’ai l’impression qu’elle m’accompagne depuis tellement longtemps. J’ai parfois du mal à réaliser que nous allons être parents. Et en même temps, je sens que notre vie va basculer tout d’un coup dans l’inconnu. Et je suis impatiente de voir comment mon mari va être avec sa toute petite fille. Parce qu’après mon congé maternité, c’est probablement lui qui va s’occuper d’elle (je reparlerais très prochainement de notre choix de mode de garde!). Il est très impatient lui aussi!!

Sinon, je commence l’homéopathie et la tisane de feuille de framboisier (que je dois aller récupérer à La Poste) aujourd’hui. La fin approche pour de bon et ça devient vraiment concret! D’ailleurs, il faut que je prépare les valises cette semaine.

C’est existant, mais aussi un peu flippant cette perspective de grand chamboulement!

Mes cours de préparation à la naissance # 5

Avant dernier cours de préparation à la naissance hier. Pour une fois, je crois que je vais être assez rapide, car nous avons surtout fait de la pratique.

Nous avons parlé du périnée qui est un muscle en forme de huit se situant autour de l’ensemble urètre-vagin et de l’anus. La sage femme nous a expliqué comment le contracter, comment le ressentir. Elle nous a donné différents exercices à faire pour apprendre à bien le repérer afin pouvoir le détendre lors de l’accouchement et faciliter la descente du bébé. Elle nous a aussi chaudement recommander de pratiquer la rééducation du périnée environ deux mois après l’accouchement afin de ne pas souffrir d’incontinence ultérieurement.

La sage femme nous a aussi expliqué une des deux méthodes de poussée (appelée l’ancienne méthode) qui se décompose elle-même en deux techniques. Nous nous sommes d’abord entrainés à souffler dans un ballon de baudruche tout en poussant afin de sentir les muscles des abdos travailler. Il faut souffler d’un cou pour gonfler le ballon pour que ça soit fait correctement. Puis nous avons poussé en bloquant l’expiration. Et enfin, nous avons poussé en soufflant et en entrouvrant à peine les lèvres. Tout ça en position semi-assise avec les jambes pliées et relevées comme on le fera le jour de l’accouchement.

Préparation à la naissance # 5

Le but de ses exercices est d’apprendre à pousser en ne contractant que le ventre. Le reste du corps ne doit pas être crispé. Ni le visage, le cou, les épaules ou encore les fesses pour que toute notre énergie serve à la poussée du bébé. Donc, soit on inspire, on bloque et on pousse. Soit, on inspire et on pousse en soufflant. À partir de la 38SA, la sage femme nous a demandé de nous entrainer deux fois par jour en enchainant les deux techniques, plus celle avec le ballon. Il existe également une autre méthode (appelée nouvelle méthode) que nous verrons au prochain cours.

Nous avons ensuite parlé rapidement de l’allaitement et nos premiers jours en tant que maman. La sage femme nous a expliqué que la montée de lait se faisait 24-48H après l’accouchement. Que pour celles qui hésitaient à donner le sein, elles pouvaient donner la tété de bienvenue et décider ensuite si elles souhaitaient, de poursuivre l’allaitement maternel ou pas. Et que le mieux était de nourrir le bébé à la demande y compris si on donne le biberon. Mais de laisser quand même trois heures entre chaque tété pour le biberon. Et de ne pas oublier de demander les cachets contre la montée de lait si on ne souhaite pas allaiter.

Elle nous a dit que le bébé était génétiquement programmé pour pleurer toute la deuxième et éventuellement toute la troisième nuit quoi qu’on fasse et que c’était comme ça pour tous les bébés. Qu’en plus on serait très fatiguée du contrecoup de l’accouchement juste à ce même moment. Qu’il ne fallait pas hésiter à confier son bébé à la pouponnière quelques heures pour se reposer et que l’on n’était pas une mauvaise mère pour autant. Qu’on se trouverait certainement moche et qu’on aurait pas forcément envie de voir la famille débarquer. Que notre gros ventre n’aurait pas disparu d’un coup après avoir accouché et qu’il serait mou et flasque. Qu’une fois que nous aurions accouché ça nous manquera que bébé ne soit plus dans notre ventre rien qu’à nous. Que les hormones mettraient deux-trois semaines à redescendre et que tout ça pouvait provoquer des crises de larmes. Et que c’était ça le baby-blues et que c’était normal!

Je crois qu’elle ne nous a pas épargnés, mais au moins on sait à quoi s’attendre dans le pire des scénarios! Et encore, j’ai du oublier certaines choses! Concernant l’allaitement, nous verrons un film la prochaine fois et la sage femme nous parlera des différentes positions à adopter pour que la mise aux seins soit le plus efficace et agréable possible. Nous verrons aussi sur un autre film, le séjour à la maternité. Puis, nous verrons la deuxième méthode de poussée.

Après le cours, j’ai ensuite assisté à la réunion sur la péridurale. L’anesthésiste nous a expliqué comment tout se passait, la position à adopter pour poser la péridurale, les effets, la durée, les risques possibles, les conséquences sur le bébé, les bienfaits, le dosage… C’était intéressant et maintenant je sais à quoi m’attendre si je souhaite la prendre!

Finalement, moi qui pensais que mon article serait rapide, il ne l’est pas tant que ça!!

36 semaines d’aménorrhée = 34 semaines de grossesse

Aujourd’hui, je suis à 36 SA tout rond. Plus que 35 petits jours et la Choupette sera là!! Un mois! Waouh C’est encore long, mais je sens que ça va être très court à la fois.

Il faut que je termine les lessives de bébé et que je prépare les valises la semaine prochaine. Je le ferais surement avec ma soeur qui vient passer une semaine avec nous pour les fêtes. Elle arrive vendredi. Je pourrais lui montrer nos petites affaires comme ça. Elle est un peu déçue, car elle ne pourra peut-être pas venir juste après la naissance du bébé à cause de ses cours. Mais je lui enverrais plein de photos. Elle est en première année de médecine et elle essaye de passer le concours de sages femmes pour la deuxième fois cette année. Elle travaille énormément et je crois que cette semaine avec moi va lui faire le plus grand bien! Surtout que ses exams se déroulaient hier et aujourd’hui donc elle pourra avoir la tête vide!!

36 SA = 34 SG

Nous avons terminé les achats et la chambre! Reste juste l’ourlet aux rideaux à faire et la baignoire, le transat et l’écharpe de portage à acheter. Pour l’écharpe je ne me suis toujours pas décidée. Je souhaiterais un JPMBB mais elles sont chères et j’ai peur de ne pas m’en sortir avec les nœuds. Mais je pense que je vais quand même finir par prendre celle-là puisque je n’étais même pas encore enceinte que c’était déjà celle-là que je voulais! En plus, il m’en faut une parce que je m’imagine tout le temps me promener avec ma puce contre moi, faire le marché, me balader le long du Rhône…

La semaine prochaine, je vais commencer l’homéopathie et la tisane de feuille de framboisiers. J’ai été chercher le traitement homéopathique ce matin à la pharmacie, elle n’avait pas tout et je dois récupérer le reste demain. J’en ai pris que pour deux semaines pour le moment en espérant que la Choupette arrive un peu plus tôt. Sinon, je retournerai en chercher… Quand aux feuilles de framboisiers, je n’en ai pas trouvé dans les deux boutiques de produits bio que je connaissais, je vais donc les commander sur Internet, je pense.

Sinon, je commence à faire de la rétention d’eau. J’ai mes doigts et mes mains gonflés surtout. Je ne peux plus mettre mes bagues. Pour le reste du corps, je ne me rends pas bien compte donc ça doit être léger. J’ai l’impression que mes mollets sont gonflés eux aussi, mais je ne suis pas sure.

J’ai aussi des brulures d’estomac depuis quelque temps. Je prends une demi-cuillère à café de bicarbonate de soude dans un verre d’eau et c’est assez radical, ça m’apaise toute de suite. Il parait que l’on a des brulures d’estomac quand le bébé à des cheveux et à l’écho du troisième trimestre, la sage femme nous a montré que la Choupette en avait déjà!

Cet aprèm, j’ai mon avant-dernier cours de préparation à la naissance. La sage femme va nous parler du périnée, de l’allaitement et de la poussée. Et après, il y a une réunion sur la péridurale. Après midi chargé donc!