❤ Carnet Rose ❤

Le lundi 22 juin, à 11h30, un petit boulet de canon de 3,160 kg pour 48,5 cm et venus agrandir et compléter notre petite famille. Dès que mes yeux se sont posés sur elle, mon cœur s’est gonflé d’un nouvel amour et s’est agrandi pour lui faire une place. Je suis tombée amoureuse une nouvelle fois.

Une petite fille calme, paisible, sereine, mais qui crie très fort quand elle a faim ou quand elle veut être portée. Une petite fille qui ouvre grand les yeux, qui observe et qui sourit aux anges, la bouche dégoulinante de lait. Une petite fille qui a su immédiatement comment téter, ce qui m’a grandement soulagé.

Bienvenue parmi nous ma douce.

carnet rose

Publicités

Brèves de grossesse {39SA = 37SG}

Je suis à huit mois et demi de grossesse. J’ai atteint les 39SA, J-14. Il ne me reste plus que deux semaines avant l’arrivée de ma poupée et c’est long!!! C’est long et en même temps, j’ai bien du mal à réaliser. Ça me semble irréel. Bien plus irréel que pour MissG. J’ai du mal à me projeter dans cette vie à quatre.

Pourtant, ça ne devrait plus tarder. Dimanche soir, j’ai eu de nombreuses contractions douloureuses. Pas extrêmement douloureuses, mais je les ai bien senti. J’ai pris un spasfon, un bain tiède et ça s’est calmé. Mais j’ai une barre douloureuse en bas du ventre qui ne passe pas, comme une douleur de règles constante et c’est très désagréable.

Pour mon accouchement, je m’étais dit que cette fois, je préférerais avoir des contractions avant de partir à la maternité, car pour MissG, j’avais rompu la poche des eaux et les contractions étaient arrivées que 5/6H après. Du coup, j’avais accouché 21h après avoir rompu la poche et ça m’avait semblé interminable, surtout que la Miss avait mis longtemps à descendre..  Mais finalement, avoir des contractions comme ça, sans savoir si ce sont des contractions de travail ou non puis que finalement ça s’arrête c’est déstabilisant.

Pour MissG je n’avais pas eu beaucoup de contractions avant, même le jour où la poche s’est rompue alors que j’avais beaucoup marché. Du coup, il n’y a pas eu d’attente de savoir si ce serait ce jour ou un autre ou si je devrais encore attendre. La poche s’est rompue et je savais que dans 24h au plus tard, je tiendrais mon bébé dans mes bras (MissG est née à 39SA+5 jours). Là, avec les contractions qui vont et viennent, je me dis que ça sera peut être pour aujourd’hui ou si ça se trouve pas avant encore une semaine…  Et comme, j’ai mal, je ne peux rien faire, je m’ennuie, le temps s’étire, les journées sont longues et les nuits aussi. La nuit, je meurs de chaud, j’ai des bouffées de chaleur, je me réveille en nage. Du coup, je mets le ventilateur pendant que PapaG, lui, tire la couette. Et quand je fais une sieste, c’est pareil, j’ai trop chaud. Du coup, je suis très fatiguée.

39SA

Je n’aime pas cette fin de grossesse ou tout est dans l’attente. Et puis, BébéGrenouille n’a plus beaucoup de place pour bouger bien qu’elle soit normalement un petit bébé. Du coup, quand elle bouge ma peau se tend, s’étire et ça me fait mal. Je n’ai pas eu de nouvelles vergetures pour cette seconde grossesse, mais si ça continue, j’ai l’impression que ma peau va craquer d’un coup, elle est tellement étirée! Mes précédentes vergetures sont elles bien visibles par contre même si elles sont de couleurs nacrées, elles se voient bien.

Mes sacs sont plus ou moins terminés. J’utilise encore certaines choses et je porte aussi certains vêtements que je compte emmener, du coup je mets mes affaires dans mon sac et je les ressors régulièrement!  Il faudrait que je range à nouveau l’appart et que je refasse le ménage, mais ça m’épuise rien que d’y penser. Je fais le minimum. En fin de semaine, je le referais peut-être à fond si bébé n’a toujours pas pointé le bout de son petit nez et si j’ai un peu de courage.

En attendant, je prépare MissG. Je lui explique ce qui va se passer, que je vais aller à l’hôpital chercher la petite sœur, qu’elle sera avec son papa quelques jours et que peut-être elle dormira une nuit chez sa nounou. Je crois qu’elle a bien compris et qu’elle est impatiente. Ça fait plusieurs fois qu’elle nous dit « Moi vais à l’hôpital voir la tite sœur, elle va bientôt sortir », « Elle va dormir dans la chambre la tite sœur et je vais donner sa tétine et son doudou et après elle va réveillée, chut pas de bruit ». Elle me fait fondre, je crois qu’elle l’aime déjà!

Tout le monde est donc très impatient de rencontrer cette petite fille!!

PS : Après la rédaction de cette article, j’ai relu ce que j’avais écris pour la fin de ma précédente grossesse et je me suis rendu compte que j’aurais pu écrire pratiquement la même chose aujourd’hui. Les nuits difficiles, mes questionnements qui sont exactement les même deux ans et demi plus tard et mon impatience!

Mon dernier bébé ??

Il ne me reste plus que trois petites semaines maximum à patienter avant l’arrivée de mon bébé. C’est peut-être les trois dernières semaines de ma vie pendant lesquelles je serais enceinte. Trois semaines à sentir cette vie qui palpite au creux de mon ventre. Je suis impatiente qu’elle soit là. Tout est prêt pour son arrivée. Mais je me dis que je ne sais pas si je porterais à nouveau la vie après cette grossesse. Je n’aime pas spécialement être enceinte. Je ne me sens pas particulièrement épanouie et bien dans ma peau et j’ai même hâte de retrouver mon corps d’avant grossesse.  Mais porter la vie, donner la vie, c’est quelque chose de merveilleux. De magique. De miraculeux. C’est un sentiment puissant. Une expérience unique.

dernier bebe

Je ne sais pas si nous aurons d’autres enfants. Je ne sais pas si j’en ai envie. Si PapaG en a envie. Si j’aurais à nouveau envie d’être enceinte. Si j’aurais à nouveau la chance d’être enceinte. Ces deux grossesses relativement rapprochées ont été difficiles à vivre au sein de notre couple même si bien d’autres choses sont entrées en compte à ce moment-là et si ce ne sont pas les grossesses en elles mêmes qui nous ont éloignées. D’ailleurs, il y a encore du chemin à parcourir avant que nous retrouvions une réelle harmonie conjugale et avec deux enfants en bas âge ce n’est pas forcément évident. Je ne sais pas si je serais prête à revivre ça une fois que tout sera réparé. Une fois nous nous serons retrouvés pour de bon et que nous aurons trouvé notre équilibre tous les quatre.

Et puis, pour le moment, ce n’est pas du tout envisageable. Financièrement et matériellement. Parce que malheureusement, ça rentre en ligne de compte. Même si je pense que le désir d’enfant ne devrait pas être freiné par ce genre de considérations, il faut voir la réalité en face, avoir un enfant, ça coute cher et c’est du long terme. Et je ne veux pas devoir priver mes enfants de quoi que ce soit, que ce soit maintenant ou plus tard.

Et puis, il y a ce petit garçon dans mon cœur de maman. Ce petit garçon qui n’existe pas et qui n’existera peut-être jamais. Ce petit garçon que j’ai peut-être perdu lors de ma première grossesse. Je ne sais pas si ce tout petit être était un garçon ou une fille, c’était un tout petit embryon dont le cœur n’a peut-être même jamais battu. Mais mon cœur de maman a battu pour lui. Je l’ai imaginé et aimé et dans mon cœur, c’était mon petit garçon.

Peut-être que même si nous avons d’autres enfants, je n’aurais jamais de petit garçon de toute façon. Je me suis toujours dit que j’aurais soit deux enfants soit quatre enfants. Jusqu’à présent, je ne sais pas vraiment pourquoi, mais je ne pouvais pas imaginer  ma vie avec trois enfants. Mais maintenant, je me dis pourquoi pas. Une famille de cinq, pourquoi pas! Les cinq doigts de la main. Les cinq branches d’une étoile. Un petit dernier. Je n’ai pas encore trente ans. J’ai le temps de réfléchir, d’y penser, de l’envisager. Et en même temps, j’aimerais qu’il n’y ait pas trop d’écart entre mes bébés.

Alors aujourd’hui, je vis peut être ma dernière grossesse. C’est peut-être le dernier bébé que je vais porter. Peut-être pas. Je ne sais pas. J’essaye de profiter de ces derniers moments de grossesse comme si c’était les derniers. Même si je suis impatiente. Même si je suis fatiguée. Même si c’est physiquement difficile. Et même si j’ai vraiment hâte de la tenir dans mes bras.

EDIT : Article sélection du jour Famille Sur Hellocoton! Merci!

Huitième mois de grossesse

Me voilà entrée dans mon neuvième et dernier mois de grossesse. Je suis à 37SA et dans 4 semaines au plus tard, BébéGrenouille sera dans nos bras. Je suis impatiente et en même temps ça me parait irréel. J’ai du mal à réaliser tellement cette grossesse est passée vite.

Tout est prêt pour accueillir notre seconde petite fille. Sa chambre est prête et joliment décorée. Tout le matériel de puériculture est sorti du grenier. Tous ses petits vêtements sont propres et rangés. Toutes mes analyses sont faites et à jour. Mes valises sont quasiment prêtes. Il ne reste plus qu’à attendre. Si elle pouvait se décider d’ici deux semaines ça serait parfait. J’ai mon dernier RDV avec ma sage femme pour le neuvième mois de grossesse la semaine prochaine et ensuite la prochaine fois que je retournerai à l’hôpital j’espère que ce sera pour accoucher.

Physiquement, c’est vraiment difficile maintenant. Il faut dire que j’ai quand même pris beaucoup de poids avec mes presque plus 18kg au compteur. Je dors très mal. J’ai des insomnies. J’ai du mal à me retourner dans mon lit. Je suis courbaturée de partout. J’ai du mal à respirer allongée. J’ai du mal à me déplacer. Je marche comme une mémé. Je sens la petite tête de mon bébé appuyer tout en bas et c’est douloureux. Monter les trois étages pour rentrer chez moi relève du parcours du combattant. M’occuper de MissG est très difficile. Sortir avec elle encore plus. J’ai envie de faire un tas de choses, mais mon corps ne peut pas suivre, c’est frustrant!

BébéGrenouille bouge beaucoup et ne doit plus avoir beaucoup de place, car chaque fois qu’elle bouge, je sens ma peau et ma chair se tendre douloureusement. Elle a très souvent le hoquet, 4/5 fois par jours comme l’avait MissG au même stage. Cette une sensation intérieure étrange, ni agréable, ni désagréable. Depuis quelques jours, j’ai, de temps à autre, des contractions douloureuses mais elles restent occasionnelles. Je ne sais pas vraiment si mon bébé est plutôt en bas ou en haut de mon utérus. Ma sage femme m’a dit que sa tête était déjà engagée dans mon bassin lors de ma dernière visite et je la sens bien appuyer sur mon col quand je marche et en même temps, je sens ses fesses et ses petits pieds appuyer fortement sur mes côtes et mon estomac.

Je suis impatiente d’accoucher et je ne suis pas du tout inquiète pour l’accouchement en lui même. Probablement parce que celui de MissG s’est très bien passé et que j’en garde un très bon souvenir. En revanche, je suis un peu stressée par l’organisation du jour J et de mon séjour à la maternité. Pas pour moi, mais pour MissG.

Pour le jour J, la seule personne sur qui nous pouvons compter, puisque nous sommes tous seuls ici, c’est la nounou de MissG. Elle m’a dit que je pouvais l’appeler n’importe quand y compris le soir et le week-end quand se sera le moment ou si je dois me rendre à l’hôpital pour une raison ou une autre, mais ça me gène un peu. C’est bête, car, après nous, c’est la personne la mieux placée pour s’occuper de MissG, ça fait presque deux ans maintenant qu’elle la garde, elle l’adore, la connaît très bien et s’occupe d’elle à merveille, mais ça reste quand même une personne extérieure à la famille et on ne peut pas vraiment dire que l’on soit « proche ». Enfin bon, nous n’aurons pas le choix de toute façon et je sais que MissG sera bien accueillie là bas si je dois accoucher la nuit, mais j’espère que ça arrivera en journée pour ne pas devoir la réveiller en pleine nuit. Je ne veux pas qu’elle ait peur, qu’elle s’inquiète et qu’elle me voie avoir mal. Elle est tellement sensible et empathique ma petite éponge.

Concernant mon séjour à la maternité, je suis curieuse de voir comment PapaG va gérer le quotidien de MissG les jours où elle n’ira pas chez la nounou et les soirées. PapaG s’occupe bien de MissG quand il s’agit de jouer, mais il n’a pas l’habitude de faire ses repas, de lui donner à manger, de lui donner son bain, de la changer, de la coucher et de gérer la propreté en cours d’acquisition. Et puis, c’est un papa poule qui cède bien souvent alors que je suis plus ferme que lui et je sens que la Miss va en profiter. Surtout qu’elle non plus n’a pas l’habitude que PapaG s’occupe d’elle à part pour jouer. Et puis, je sais mieux que lui comment elle fonctionne, ce qui marche avec elle ou pas . Et parfois, je suis la seule à comprendre ce qu’elle dit, car même si elle parle très bien, elle dérape encore sur certain mot que je suis la seule à comprendre parce que j’ai l’habitude.

Et aussi, c’est toujours moi qu’elle appelle la nuit et le matin quand elle se réveille et le soir quand elle n’arrive pas à dormir. J’ai toujours été là pour la coucher, chaque soir depuis qu’elle est née. Quand son papa n’est pas là, elle s’endort sans soucis, mais sans moi, je crois que ça va être plus compliqué, elle risque de me réclamer et de ne pas comprendre pourquoi je ne suis pas là. En plus, PapaG ne l’entend pratiquement jamais la nuit alors que moi je me réveille au moindre bruit qu’elle fait.

Ce n’est que pour quelques jours, mais la venue de sa petite sœur va déjà être un tel changement pour elle que je ne veux pas qu’elle se sente oubliée par sa maman. C’est pourquoi, si l’accouchement se passe bien et que l’allaitement se met en place rapidement, j’envisage de ne faire qu’un court séjour à la maternité, de rentrer plus tôt et d’être visitée par une sage femme à domicile. Je pense que c’est une bonne solution pour nous quatre. Il faut que j’en parle avec ma sage femme la semaine prochaine.

Maintenant, j’espère que je n’aurais pas l’occasion de faire un bilan sur mon neuvième mois de grossesse et que celui-ci sera quelque peu écourté!! Je suis aussi impatiente de voir ma sage femme pour savoir comment mon col a évolué! J’ai tellement hâte de tenir mon bébé dans mes bras!

La valise de maternité

Ça y est, j’ai enfin commencé mes valises pour la maternité! Oui MES valises, car j’en ai fait une pour moi, une pour bébé et une pour nous deux à prendre en salle d’accouchement le jour J. A un peu plus de quatre semaines du terme, il était temps que je m’y mette. Celle de bébé pour le séjour et pour le jour J est prête, mais la mienne n’est pas complétement terminée, car j’utilise encore certaines choses au quotidien et il me manque aussi quelques trucs, mais le plus gros est fait!

Voici ce que l’on pourra trouver dans mes valises (ça pourra éventuellement inspirer d’autres mamans)(et je pourrais venir voir ici le jour J pour vérifier je n’ai rien oublié avant de partir – mon blog me sert parfois de pense-bête…) :

valise maman

La valise de bébé:
Côté vêtements
* 6 bodies manches longues (3 en taille naissance et 3 en taille 1 mois)
* 4 pyjamas en velours (2 en taille naissance et 2 en taille 1 mois)
* 3 paires de chaussettes
* 4 brassières (dont une avec chaussons assortis)
* 1 petit gilet à capuche tout chaud
* 2 petits pantalons
* 1 bonnet
* 1 grande serviette de toilette pour le matelas à langer
* 1 gigoteuse (qui sera en réalité dans la valise du jour J)

Côté pratique
* 4 bavoirs
* 1 couverture polaire
* La PESN
* Le doudou de naissance
* 1 tétine 0/2 mois
* 1 thermomètre de bain
* 1 thermomètre rectal
* 1 brosse à cheveux
* 1 paquet de couches 2/5 kg

La valise du jour J pour Bébé et maman:
Côté bébé
* 1 body manches longues
* 1 pyjama en velours
* 1 bonnet (assorti au pyjama)
* 1 brassière en laine
* 1 paire de chaussons en laine (assortis à la brassière)
* 1 gigoteuse chaude avec manches amovibles
* 2 couches

Côté maman
* 1 petit carnet et 1 stylo
* Ma tablette et son chargeur (si jamais c’est aussi long que pour MissG je pourrais m’occuper un peu…)
* Mon téléphone portable, son chargeur et mes écouteurs
* Mon Appareil photo et son chargeur
* 2/3 petites choses à manger
* 1 bouteille d’eau
* 1 pochette avec mon dossier médical, mes papiers d’identité, ma carte vitale, ma carte de mutuelle et ma carte de groupe sanguin et mon livret de famille
* 1 paire de chaussettes
* 1 culotte en coton
* 1 serviette de bain
* 1 brumisateur
* Quelques pièces de monnaie
* Un livre
* 1 paquet de mouchoirs
* Des CDs pour accoucher en musique

valise maman 2

La valise de maman:
Côté vêtements:
* 2 pantacourts
* 1 legging
* 4/5 tee-shirts d’allaitement
* 1 gilet
* 2 chemises de nuit/pyjamas
* 2 soutiens-gorges d’allaitement
* Des culottes en coton
* 2/3 paires de chaussettes
* 1 paire de chausson

Côté pratique
* 1 sac à linge sale
* 2/3 serviettes de toilette
* 1 tapis de bain
* Une trousse à maquillage: une crème de jour, de l’anticernes, un mascara, crayon khôl, petit miroir, cotons, cotons-tiges, démaquillant
* Du déodorant
* 1 savon, 1 gel douche, 1 shampoing, 1 fleur de douche, 1 gel nettoyant intime
* 1 brosse à dents et du dentifrice.
* 1 sèche-cheveux
* 1 brosse à cheveux
* Le bracelet avec le prénom de mes deux filles
* Un paquet de protections intimes « nuit » épaisses
* Un paquet de protections intimes « nuit » plus fines

Côté allaitement
* Des coquilles d’allaitement
* Des coussinets d’allaitement jetables
* Des bouts de seins (qui n’ont pas servi pour MissG, mais puisque je les ai autant les prendre)
* Mon coussin de maternité/allaitement
* Un petit tube de crème à la lanoline

Brèves de grossesse {34SA =32SG}

J’ai eu mon RDV de suivi de grossesse du 8ème mois hier. La puce s’est retournée, sa tête est bien engagée dans mon bassin et mon col est ramolli. Je suis soulagée qu’elle ne soit plus en siège, mais je vais devoir me reposer davantage et lever un peu le pied si je ne veux pas qu’elle arrive trop tôt. Pas évident le soir quand  je dois m’occuper de MissG toute seule car PapaG travaille. Heureusement, elle est calme et me laisse me reposer dans le canapé pendant qu’elle joue à côté de moi. Elle se déchaine ensuite quand son père rentre par contre, c’est hallucinant! Elle court partout, chante, danse, saute, parle sans s’arrêter, demande toute l’attention possible. Un vrai show!  A croire qu’elle a compris qu’il fallait être sage quand nous sommes que toutes les deux et que je ne peux pas m’occuper d’elle comme je le voudrais, mais qu’une fois son papa rentré, elle pouvait se lâcher! Il faut dire que je lui explique, que je lui parle beaucoup et qu’elle comprend énormément de choses pour une si petite fille.

Concernant les préparatifs pour l’arrivée du bébé, il nous reste  la chambre à finir, poser la fibre de verre sur un des murs, peindre et nettoyer le tout. Il faut qu’on déménage notre lit dans le bureau et qu’on réagence le tout aussi.  Ensuite, je pourrais enfin aménager la chambre de ma puce et la décorer. Je vais également pouvoir commencer à laver tous ses petits vêtements et préparer les valises. D’ici la fin de la semaine prochaine, tout devrait être prêt normalement.

34SA

Je ne veux pas que BébéGrenouille arrive trop vite, mais j’ai hâte que cette grossesse se termine. Je me sens trop lourde, physiquement très fatiguée. J’ai mal partout. J’ai du mal à me déplacer. Je dors mal. Je me sens autant  gauche et maladroite que grosse et moche. J’ai trop chaud. Je ne peux pas m’occuper de MissG comme j’aimerais. J’en ai clairement un peu marre d’être enceinte. J’ai envie de retrouver mon corps, ma mobilité, de reperdre le poids pris (+15,5Kg!!) , de ne plus être gêné par mon gros ventre et de me débarrasser définitivement de cette saloperie de mycose.

Et puis j’ai envie qu’elle soit déjà là cette petite puce. J’ai envie de la tenir dans mes bras. De toucher sa peau. De sentir son odeur. De découvrir sa frimousse. J’ai aussi envie de voir son papa tomber amoureux d’elle comme ça a été le cas pour MissG. J’ai envie de voir MissG découvrir sa petite sœur et la couvrir de bisous. J’ai hâte de commencer cette nouvelle vie à quatre même si je sais que ça ne va pas être de tout repos.

Il me reste théoriquement encore sept semaines à patienter, mais dans trois semaines, elle sera prête à naitre sans soucis. Et il faut impérativement qu’elle attende d’avoir passé le dernier week-end de mai pour naitre, car PapaG ne sera pas là durant tout ce week-end-là (il part à Paris pour sa revue) et je serais donc seule avec MissG!  Cependant, je ne pense pas que j’irais à terme étant donné que mon col est déjà ramolli et que MissG est née une dizaine de jours avant terme.  J’espère qu’elle sera dans 4 ou 5 semaines…

Septième mois de grossesse

Je suis désormais entrée dans mon huitième mois de grossesse!! J’ai eu ma visite du septième mois  il y a déjà presque trois semaines. Tout va bien, bébé toujours bien haut, col long, tonique, fermé. J’ai également eu mon échographie du troisième trimestre. BébéGrenouille se porte à merveille. C’est toujours un petit bébé, mais dans la norme donc pas de souci. Son poids est estimé entre 3,3kg et 3,4kg à terme. Comme MissG à la naissance (3,380 Kg). Lors de ma visite du septième mois de grossesse Madame R pensait que BébéGrenouille avait peut-être la tête en bas, mais finalement, d’après l’échographie, BébéGrenouille est toujours en siège (même assis en tailleur dans mon bassin) et parfois plus ou moins en transverse. Elle a encore le temps de se retourner et la sage femme m’a donné un exercice à faire deux fois par jour pour l’aider.

Je pris à peu près 14kg depuis le début, il faut dire que je me fais plaisir. Il faudrait que j’arrête de grossir comme ça, car j’ai de plus en plus mal au dos. Certain soir, je souffre le martyre à cause de ma sciatique et je ne peux plus poser le pied à terre. Sinon, vu que je ne fais pas de diabète gestationnel ce n’est pas grave en soi. J’ai pris 21kg pour MissG, j’ai encore de la marge. J’aimerais ne pas dépasser les plus 17-18kg quand même. Je ne sais pas si c’est lié à la prise de poids importante, mais j’ai de plus en plus mal au niveau du plancher pelvien depuis quelques jours.

J’ai toujours mon problème de mycoses récidivantes malgré cinq traitements vaginaux par ovules depuis le début de la grossesse et un traitement oral, associés plusieurs fois à un traitement de reconstruction de flore vaginale. Je crois que je n’arriverais pas à me débarrasser de cette saleté avant la fin de la grossesse et qu’il faudra attendre l’accouchement pour la traiter de manière plus agressive. J’espère qu’après ça j’en serais définitivement débarrassée parce que c’est vraiment insupportable!

J’ai désormais des brulures d’estomac presque tous les soirs. Le bicarbonate de soude est mon ami! J’en prends 1/2 cuillère à café avec un peu d’eau avant d’aller me coucher et les brulures disparaissent instantanément. Madame R m’a supplémenté en fer et je me sens un peu moins fatiguée qu’il y a quelque temps. Ma peau est quant à elle complètement desséchée, j’essaie de l’hydrater plus régulièrement, mais je n’en ai pas toujours le courage. Pas de nouvelles vergetures pour le moment ni de ligne brune.

Je ne dors pas très bien. Je me réveille de nombreuses fois, je me retourne sans cesse, j’ai chaud, je ne trouve pas de position confortable, j’ai mal au dos… J’ai régulièrement des insomnies aussi. Je m’endors facilement le soir mais quelques fois si je me réveille (ou si quelqu’un me réveille) au beau milieu de la nuit, je m’arrive plus à me rendormir pendant plusieurs heures (2h/3h/4h). Si je réveille vers 5/6h du matin, je ne me rendors pas souvent non plus et je finis par me lever.

septième mois

J’ai commencé les travaux de peintures dans la chambre de BébéGrenouille. Le détapissage est long et fastidieux. Il y a de la tapisserie recouverte de plusieurs couches de peinture et j’avance parfois centimètre par centimètre sur certains endroits. J’ai quand même bien avancé cette semaine, détapissé et poser la fibre de verre sur deux pans de mur. Il me reste le dernier, le plus grand, qui est à moitié détapissé. Il ne me restera plus qu’a peindre ensuite. Je pense que d’ici deux/trois semaines tout sera terminé (la semaine prochaine, nous allons passer quelques jours dans un gîte avec mes beaux parents donc je ne vais pas avancer beaucoup).

J’ai hâte que les travaux de peinture soient terminés pour préparer véritablement l’arrivée de ce bébé. Décorer sa chambre. Installer ses meubles, son lit, son mobile pompons en tulle et son prénom en lettres de tissu (que je n’ai pas encore réalisé/terminé…). Agencer le tout au mieux. Laver ses petits vêtements. En racheter quelques un peut-être. Ressortir la poussette et le transat. Acheter ce qui nous manque encore. Préparer les valises pour la maternité…

PapaG commence enfin à sortir de son « Déni de grossesse » (Il croyait peut-être que j’avais juste « un peu » grossi!) Il se rend enfin compte (enfin j’espère!!) que nous allons avoir un deuxième bébé d’ici moins de deux mois et qu’il est temps de s’activer pour les préparatifs et de s’organiser. Il commence à faire un peu plus attention à moi et il était temps parce que jusqu’à présent, j’ai vraiment l’impression de vivre cette grossesse toute seule. J’étais vraiment loin d’imaginer que cette grossesse se déroulerait comme ça pour notre couple (couple qui ne ressemble plus beaucoup à un couple d’ailleurs…).

Je commence à m’interroger sur l’arrivée de cette deuxième petite fille. La réaction de MissG. La gestion du quotidien avec un nouveau-né et une petite fille qui veut être grande et faire toute seule et qui parfois veut rester encore mon bébé. Une petite fille bruyante, sage, mais qui ne s’arrête jamais de parler ni de bouger et qui réclame constamment mon attention. Une petite fille qui va devoir partager ses parents et ses affaires.

Encore un mois qui se termine et que je n’ai encore pas vu passer, même si je me suis davantage posée. Et je sens que malheureusement, le mois suivant va passer aussi rapidement que celui-ci…