Je me suis mise au footing!

Début août, je me suis mise au footing. J’en fais deux fois par semaine. Une fois le mercredi et une fois le week-end. Ça faisait un petit moment que j’en avais envie, que j’y réfléchissais et puis d’un coup je me suis dit « Aller, demain je vais courir ». Ce n’est pas la première fois que je cours, j’ai déjà fait du footing il y a 6/7 ans pendant quelques mois. Ça m’avait déjà plu à l’époque, mais j’avais laissé tomber faute de motivation.

Pour ma première séance, je ne m’étais fixé aucun objectif, je voulais déjà voir combien de temps j’étais capable de courir. J’ai couru 30 min et parcouru un peu moins de 4km. Je ne me pensais pas capable de courir autant dès le début. Je croyais que je ne réussirais qu’à courir une dizaine de minutes seulement pour commencer. Du coup, ça m’a beaucoup motivée de constater que j’avais un niveau supérieur à ce que je m’attendais. Je me suis donc donnée comme premier objectif de faire 4km en 30min. Au bout de ma sixième séance, j’ai atteint ce premier objectif. Ensuite, il y eut la préparation du départ en vacances, puis les vacances, puis la rentrée et du coup, j’ai fait une pause de quatre semaines. (En vacances, j’ai couru 2 fois, mais les conditions de courses n’étaient pas du tout les mêmes que chez moi, car ce n’était pas plat du tout. Du coup se sont des séances que je ne compte pas dans mon entraînement).

Quand j’ai repris, j’ai dépassé facilement les 4 km. À la séance suivante, je ne me suis pas mis d’objectif de temps. J’ai couru tranquillement pendant 40 min et j’ai fait 5,66 Km. Ma meilleure séance de footing depuis que j’ai commencé. Autant pour ma « performance » que pour le bien-être que je ressentis en courant. J’ai couru hyper régulièrement tout le long, j’avais trouvé mon rythme, je n’ai pas été trop essoufflée à la fin et zéro courbature le lendemain. J’aurais même pu continuer tellement je me sentais bien. La température un peu plus fraîche (10 degrés) y est pour quelque chose aussi, je pense, c’était idéal. À la séance suivante, j’ai également couru 40 min et je suis super contente d’avoir progressé si vite. Il ne m’aura fallu que neuf séances pour augmenter mon temps de courses de 10min.

Footing1

Désormais, je vais me tenir à cette durée pendant quelques séances en attendant de faire encore mieux. J’aimerais bien arrivée à courir une heure d’affilée. Ensuite, quand je serai capable de courir une heure, je travaillerai davantage sur ma vitesse bien que j’ai déjà fait pas mal de progrès depuis le début. Je suis passée de 7,4 à 8,5 km/h en une dizaine de séances seulement. J’aimerais arrivé à courir 10km en une heure, mais ce n’est pas encore pour tout de suite. Et pourquoi pas d’ici quelques mois participer à une course…

Maintenant que je suis bel et bien lancée, je vais enfin pouvoir acheter une vraie paire de chaussures pour courir. Jusqu’à présent, je cours avec une vieille paire de baskets pas vraiment faites pour ça, mais je ne voulais pas investir avant d’être sure de m’y mettre pour de bon. Je vais aussi investir dans un pantalon, pour l’instant je cours en short, mais il va vite faire froid. J’hésite à prendre un sac ou ceinture pour avoir de l’eau avec moi. Parfois, j’ai soif quand je cours, mais je n’ai pas trop envie de courir avec ça. Je déteste avoir un truc qui balance contre moi quand je cours. Je m’attache les cheveux en chignon pour ne pas qu’ils bougent et mon smartphone est soit glissé dans mon soutif, soit dans la poche kangourou de mon pull, mais il ne faut pas qu’il bouge. Donc j’hésite, j’ai peur que ça me gêne plus qu’autre chose.

Je crois vraiment avoir trouvé le sport qui me convient. À la base, je voulais me mettre à courir pour faire du sport, parce que c’est bon pour la santé et pour m’aider dans ma perte de poids. Pour remplacer le vélo d’appartement dont je me suis lassée. Mais finalement, ce n’est pas que ça. Ça me permet de me retrouver un peu seule aussi. À l’extérieur. Ça me permet de décompresser, de m’évader, de me détendre, de sortir du quotidien. Une petite heure rien que pour moi. Au grand air. Ça me fait un bien fou d’aller courir. Je me sens tellement bien pendant le footing, mais aussi après. Parfois, j’ai un peu la flemme de sortir pour aller courir, mais quand je rentre je suis toujours bien contente d’y être allée. Et puis j’aime aussi me lancer des défis, atteindre et dépasser mes objectifs, progresser. Et le footing me permet de le faire, à mon rythme.

La prochaine fois, je vous parlerai de toutes bonnes raisons de se mettre au footing, ça vous donnera peut-être envie d’essayer!!

PS : Retrouvez ma progression sur Instagram #MamanGcourt

Publicités

Laissez moi un petit mot, j'y répondrais bien volontier!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s