Mon allaitement

Bien avant d’être enceinte, je savais que je souhaitais allaiter mon bébé. Mais mon début d’allaitement n’a pas été facile et j’ai failli laisser tomber!

Les deux premiers jours, tout s’est plutôt bien passé. Je mettais la choupette au sein dès qu’elle montrait des signes d’éveil et bien que j’ai dû appeler les sages-femmes à chaque mise au sein ça se passait relativement bien. Je n’arrivais pas à la mettre toute seule, car mes bouts de seins ne ressortaient pas assez et la choupette n’arrivait pas à les prendre correctement dans sa bouche pour téter. Du coup, elle s’énervait et j’y arrivais encore moins. Mais avec l’aide des sages-femmes, j’y arrivais. Ce n’était pas agréable du tout, car elles me pinçaient le bout de seins pour faire sortir le colostrum, que visiblement j’avais en abondance, puis, pour que la choupette puisse le prendre correctement dans sa bouche. Il fallait aussi constamment la stimuler lorsqu’elle était au sein, lui toucher les mains, les pieds… car elle s’endormait au bout de deux minutes. Pour que la montée de lait ait lieu, il fallait qu’elle tète chaque sein pendant une dizaine de minutes par tétées, ce n’était pas une mince affaire.

Le troisième jour, j’ai vraiment beaucoup galéré. La choupette ne voulait pas téter et n’avait pas mangé de la nuit, depuis près de sept heures. Elle refusait le sein et hurlait à pleins poumons alors que je pouvais voir qu’elle avait faim. Elle tournait la tête dans tous les sens et cherchait à téter, mais une fois au sein, c’était un refus catégorique, même avec l’aide des sages femmes, elle n’a pas voulu téter. Alors elle a été complétée avec 20mL de lait artificiel à la seringue et moi j’ai du tirer mon lait au tire-lait pour stimuler la montée de lait. Le reste de la journée, ça a été la guerre pour la faire téter. À chaque fois, on avait droit à des crises de hurlement, mais on a finalement réussi et il n’y a pas eu besoin de la compléter à nouveau avec du lait artificiel. Finalement, je n’ai eu besoin de tirer mon lait que deux fois.

Mon allaitement

Ce soir-là, j’étais épuisée. Après avoir pris une douche pendant que PapaGrenouille s’occupait de la choupette, j’ai craqué et pleuré. Mon homme m’a réconfortée, m’a dit que j’allais y arriver et qu’au pire, on la nourrirait au biberon. Que ce n’était pas grave. Ça m’a fait du bien même si je désirais ardemment allaiter mon bébé, si ça ne marchait pas alors je pouvais toujours lui donner le biberon. Je voulais juste qu’elle mange. Et je ne voulais plus la voir hurler si fort. Ça faisait trop mal à mon cœur de maman. Et puis dans la soirée, j’ai commencé à avoir ma montée de lait.

La nuit s’est bien passée et j’ai réussi à l’allaiter toute seule. Les coquilles recueil-lait portées depuis trois jours ayant bien aidé à faire ressortir mes bouts de seins, la choupette arrivait à les attraper et à se « brancher » correctement au sein. Même si nous avions besoin de plusieurs essais, elle ne s’énervait pas et ne hurlait pas. Un soulagement. Je devais sortir de la maternité le lendemain, mais j’ai demandé à rester un jour de plus pour que l’allaitement soit bien mis en place avant de rentrer à la maison. La journée du lendemain, c’est très bien passé et j’ai pu rentrer le jour suivant, la choupette ayant repris 180g.

Le retour à la maison a été rude. La choupette avait mangé aux alentours de 9h à la maternité. Nous sommes rentrés à 14h et quand j’ai voulu l’allaiter, elle s’est mise à hurler de toutes ses forces. Elle s’est ensuite endormie dans les bras de Papagrenouille pendant que je rangeais nos affaires en pleurant. Je me sentais nulle, incapable de nourrir mon bébé. Je n’étais pas loin de demander à PapaGrenouille d’aller acheter du lait en poudre à la pharmacie. Finalement à force de batailler, nous (parce que PapaGrenouille m’a beaucoup aidé) avons fini par réussir à la faire téter. Ça a été la dernière fois que ça a été aussi difficile.

Les jours suivants, nous avons réussi à trouver notre rythme. Les tétées sont plus ou moins régulières, la choupette tète entre 6 et 9 fois par jour pour le moment. Les tétées durent environ 10min. Je la fais téter en alternance à droite et à gauche. Les sages femmes m’avaient conseillé de la faire téter d’un côté, de la changer pour la stimuler puis de la faire téter de l’autre côté. Puis à la tétée suivante, de commencer par le deuxième sein. Mais, la plupart du temps, elle ne veut pas téter le deuxième du coup, j’ai laissé tomber. Quand elle dort, elle peut rester 5 à 6h sans téter, mais quand elle est éveillée plusieurs heures, elle peut réclamer toutes les heures. Au début, j’étais inquiète qu’elle puisse rester plus de 4h sans manger et qu’elle ne tète que 10min. J’avais peur qu’elle ne mange pas assez, mais puisque ça semble lui convenir, c’est qu’elle doit trouver son équilibre comme ça.

Les débuts de tétées sont toujours un petit peu compliqués, car depuis la montée de lait j’ai beaucoup de lait, mes seins sont plus qu’énormes, et gouttent tout seuls. Du coup, quand la choupette commence à téter, elle se retrouve avec du lait plein la bouche d’un coup. Mais une fois qu’elle a bu trop plein de lait (ou qu’il a coulé un peu partout sur moi), elle tète rythmiquement, avidement et efficacement. Une fois rassasiée, elle lâche doucement le sein, les yeux fermés, du lait plein les lèvres, repue, détendue, toute molle, sereine… Souvent, elle sourit. Nous avons essayé différentes positions, mais sa position préférée pour téter est la position allongée.

Le début de l’allaitement a donc était difficile, mais finalement, avec le soutien de PapaGrenouille, nous y sommes arrivés et ça marche plutôt bien. Nous allons aller peser la choupette à la PMI jeudi, j’espère qu’elle aura bien grossi!

Publicités

Laissez moi un petit mot, j'y répondrais bien volontier!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s