♥ La naissance de ma petite grenouille ♥

Dimanche soir, il est 22h20, nous sommes au lit. Nous avons terminé de bouquiner et je m’apprête à éteindre la lumière quand tout à coup je sens un liquide chaud couler entre mes cuisses. Je viens de rompre la poche des eaux, j’ai peur, c’est la fin d’une aventure et le début d’une autre. Je préviens PapaGrenouille, il file se rhabiller. Je termine de préparer les sacs, je m’habille. Le liquide amniotique coule toujours, par vagues, à peine ma serviette mise en place qu’elle est déjà trempée. PapaGrenouille met tous les sacs dans la voiture et en route pour la maternité qui est à 10min de l’appartement.

Arrivée à l’hôpital, nous allons jusqu’au service obstétrique. Il est 23h. On nous ouvre, une sage-femme nous met dans une salle d’examen, me dit d’uriner dans un gobelet pour vérifier que je n’ai pas d’infection urinaire et de m’installer. Quelques minutes plus tard, une autre sage-femme vient nous voir, fait le test bandelette pour l’infection urinaire, me dit que tout est bon, me demande mon nom pour aller chercher mon dossier, ma date de terme et à quelle heure la poche des eaux s’est rompue et m’informe qu’on va me faire un monitoring. Puis… on nous oublie jusque minuit et demi!! PapaGrenouille n’y tenant plus va trouver les sage-femmes qui étaient en pose déjeuner en train de manger de la galette avec des couronnes sur la tête pour leur demander si quelqu’un pouvait venir me poser un monitoring. Mauvais timing, elles pensaient toutes que l’une d’entre elles s’en était occupé!

Une sage-femme me pose donc un monitoring pendant une heure. Le bébé va très bien et moi je n’ai quasiment pas de contractions. Ma tension est un peu élevée par contre. La sage-femme m’examine, mon col est ouvert à 1. Comme la poche est rompue, je suis admise à l’hôpital et je suis conduite dans une salle de travail. On me pose un cathéter et PapaGrenouille va chercher tous mes sacs dans la voiture. Je continue à perdre du liquide. Je ne pensais pas qu’il y en avait autant! PapaGrenouille m’aide à me changer et rentre dormir à la maison. Il est 2h00 du matin.

♥ La naissance de ma petite grenouille ♥

À 2h30, je commence à avoir des contractions douloureuses, mais néanmoins supportables toutes les cinq minutes. C’est le début d’un long parcours. J’essaye de dormir, mais chaque contraction me réveille. À 3h45, j’appelle la sage-femme pour un monitoring qu’elle me laisse jusque 5h15. Le bébé va toujours très bien, j’ai bien des contractions toutes les cinq minutes et la douleur s’intensifie. La sage-femme me réexamine, mon col est ouvert à 2 mais toujours épais. Elle me propose un ballon pour essayer d’accélérer le travail. Le ballon me soulage, je gère mieux les contractions que lorsque je suis allongée.

À 8h, je vais prendre une douche bien chaude pour me détendre et me soulager un peu. Je prends le ballon avec moi, mais sous la douche il est glissant et je ne me sens pas à l’aise. Je me recouche une demi-heure et on vient me refaire un monitoring. Cette fois, je le fais en étant assise sur le ballon. Tout va toujours très bien. PapaGrenouille vient me rejoindre vers 10h. À partir de ce moment, les contractions deviennent très douloureuses. On m’injecte par le cathéter un produit contre les infections, car ma poche est rompue depuis plus de 12h.

À 11h, mon col est ouvert à presque trois. La sage-femme me dit que dès qu’il sera ouvert à 4, je pourrais avoir la péridurale et me demande si je souhaite l’avoir. Je dis oui, sans aucune hésitation. Elle me dit qu’elle va revenir me voir vers 12h. J’essaye de contrôler ma respiration, mais ça ne me soulage pas du tout. Je suis épuisée, je n’ai pas dormi depuis un peu plus de 24h. Je m’allonge à nouveau, je ne tiens plus assise, car je suis trop fatiguée. Je m’endors entre chaque contraction et je me réveille pliée en deux par la douleur. PapaGrenouille me donne sa main à chaque contraction et je la sers très fort. Je gémis. Fort. Très fort. Je n’en peux plus.

À 12h15, la sage-femme revient m’examiner. Je suis dilatée à 4. On va enfin m’emmener en salle d’accouchement et me poser la péridurale! Hourra!!! Une fois la péridurale posée, je ressens une seule contraction douloureuse puis plus rien. Je revis. C’est le début d’une très longue attente. Je dors entre deux prises de tension. À 13h35, je suis dilatée à 5. On m’injecte un produit pour accélérer les contractions et toutes les heures la sage-femme vient m’examiner et me mettre dans telle ou telle positions pour aider mon bébé à descendre.

Cinq heures plus tard, à 18h30, je suis enfin dilatée à 10. La sage-femme m’installe les jambes dans les étriers et me dit que dans une demi-heure, je pourrais commencer à pousser. Tout à coup, je panique, j’ai peur. Pour moi, pour mon bébé. Je pleure. PapaGrenouille me console, me rassure et sèche mes larmes.

A19h, je suis préparée et je commence à pousser. Je n’ai pas mal, mais je ressens les contractions ce qui me permet de pousser efficacement. PapaGrenouille est à ma droite et me tient la nuque. Une auxiliaire sage-femme est à la gauche et m’encourage. J’utilise la méthode de poussée classique. Inspirer, bloquer, pousser. Ça me convient et le bébé avance tout doucement.

Puis tout à coup, mouvement de panique, le travail n’avance pas assez vite, le coeur du bébé ralentit et le gynéco de garde est appelé pour utiliser les forceps. Finalement, ça ne s’avère pas nécessaire, le cœur du bébé revient à la normale. Après réflexion, il semblerait que le monino est capté mon rythme cardiaque au lieu de celui du bébé. Je continue de pousser. La sage femme me fait toucher la tête du bébé. Il est là tout prêt. PapaGrenouille voit le haut de sa tête.

Je sens que la sage-femme me masse le périnée pour l’assouplir, elle me dit qu’il est souple. C’est toujours ça! Et puis tout à coup, la tête sort enfin, je sens mon bébé sortir. Ma puce a un tour de cordon ombilical autour du cou, la sage femme le passe autour de sa tête pour le dégagée. Je pousse une dernière fois pour faire passée l’épaule et ça y est, elle est là, sur mon ventre. Toute chaude et toute petite. PapaGrenouille coupe le cordon et on me pose mon bébé contre moi.

Il me reste encore un petit effort à fournir et pousser une dernière fois pour sortir le placenta. La sage femme m’annonce que je n’ai pas été déchirée, mais que j’ai une petite éraillure, elle va donc me faire un point. Je ne sens rien du tout. Ensuite, on nous laisse tranquilles en peau à peau et puis je donne la tétée de bienvenue.

♥ Ça y est, ma petite fille est née.♥ Je suis maman! ♥ Nous sommes parents!! ♥ Depuis une semaine déjà! ♥

EDIT : Article sélection du jour Famille Sur Hellocoton! Merci!

Publicités

Laissez moi un petit mot, j'y répondrais bien volontier!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s