Nuits de fin de grossesse difficiles

Mes nuits sont très difficiles. Je ne me sens pas très bien allongée. Déjà, j’ai l’impression d’être une tortue qui se serait retournée et qui resterait coincée sur sa carapace. Je ne trouve pas de positions confortables.

Ensuite, la nuit , j’ai les mains gonflées et douloureuses et quand je m’endors enfin, je me réveille, car j’ai sans arrêt plein de fourmis dans les mains. Mes vaisseaux doivent être compressés à cause de la rétention d’eau et mon sang circule mal du coup. Et puis, j’ai souvent des douleurs dans le ventre. Pas des contractions. Enfin ci parfois, mais pas seulement. J’ai comme des douleurs de règles, des tiraillements dans le bas ventre, des nerfs qui se coincent au niveau de ma poitrine quand la choupette gigote, des courbatures partout et ma sciatique qui se réveille parfois…

Nuits fin grossess difficiles

Et puis même quand je n’ai pas mal et même si je suis très fatiguée, je ne trouve pas le sommeil. Une fois allongée et la lumière éteinte mon cerveau fonctionne à plein régime. Je suis stressée aussi et du coup je tripote mes cheveux sans arrêt. Je les tournicote,je les tripote, je fais des tresses… Et je me tourne et me retourne.

Et je pense à un tas de choses et je me pose des milliers de questions. Sur l’accouchement, le séjour à la maternité, la vie à trois, le comportement de mon homme, le retour au travail, mon poids, l’allaitement, la relation que j’aurais avec ma fille une fois ado, nos prochains bébés, ce petit garçon qui existe dans mon cœur depuis si longtemps, notre déménagement, les projets de mon homme, notre situation financière, l’achat possible d’une maison dans le futur, ce permis de conduire que je n’ai pas, nos prochaines vacances, la visite de mes parents et de mes beaux parents après la naissance, celle de mes collègues, l’achat ou non d’un transat… Ça ne s’arrête pas et ça dure des heures!

Étonnamment, je ne me pose pas trop de questions sur ma capacité à être maman et à m’occuper de ma fille. Mais en même temps, j’ai tellement de mal à réaliser qu’elle sera bientôt là! Ça fait tellement longtemps que je souhaite avoir un bébé que j’ai l’impression que c’est un peu comme un rêve inaccessible qui ne se réalisera jamais. Il est pourtant là tout prêt, je peux presque le toucher…

Tout ça pour dire qu’il est temps que notre Choupette arrive parce que je n’en peux plus. Les journées sont affreusement longues, je me traine comme une vieille tortue, je suis hyper impatiente et les nuits sont encore pires.

Les bébés de janvier commencent à arriver sur la blogosphère, je pense notamment à Anelmyra dont le petit lutin est arrivé le 31 décembre et à Pavocafamily qui a accouché de Mademoiselle Caramel le 3 janvier! Toutes mes félicitations à elles!

Et j’espère bien que je serais la suivante!

Publicités

Laissez moi un petit mot, j'y répondrais bien volontier!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s