Mes cours de préparation à la naissance # 1

J’ai déjà eu deux cours de préparations à la naissance. Ça me plait beaucoup parce que j’aime bien savoir à l’avance ce qui va se passer. Les cours sont généralement composées d’une partie théorique et d’une partie pratique. Sauf le premier cours qui était entièrement théorique. Normalement, ils durent 2h30, mais bien souvent ils durent plus longtemps. Le premier cours a duré 2h45 et le deuxième 3h.

Nous sommes une quinzaine de femmes enceintes accompagnées ou non de nos maris selon les séances. PapaGrenouille est venu à la première séance et il est prévu qu’il vienne à la troisième, à la quatrième ou la cinquième, et à la sixième et la septième séance. Il n’en manquera que deux finalement.

Article 58

La sage femme qui nous fait les cours est très agréable, dynamique, drôle parfois et très disponible. C’est un vrai plaisir pour moi que d’aller à ces cours. Et puis, comme je suis à la maison toute la journée et que je sors peu, ça me fait du bien d’y aller, de voir du monde et de pouvoir échanger avec d’autre future maman. En plus dans notre groupe nous attendons toutes notre premier bébé sauf une qui a déjà un enfant de 6ans et forcément nous sommes toutes à peu près au même stade de grossesse.

La sage femme nous a présenté la maternité. C’est une maternité de niveau II. Elle est donc capable de prendre en charge les bébés prématurés, c’est à dire qui naissent entre 32SA et 37SA. Elle dispose de 26 chambres dont deux chambres doubles. Elle nous a également expliqué où il fallait aller lorsque l’on est sur le point d’accoucher et où aller chercher son dossier. Elle nous a montré des photos pour pouvoir nous aider à nous repérer et nous a montré à quoi ressemblaient les salles de pré-travail, les salles d’accouchement, les chambres et la pouponnière. Elle nous a montré les différents dispositifs proposés par la maternité pour aider et soulager lors de l’accouchement (les ballons, les douches, les arceaux de suspensions au dessus du lit, les étriers modulables…).

Elle nous a aussi expliqué quels étaient les examens qui nous seraient faits d’office lors de notre arrivée dans le service obstétrical. Il y a donc la pesée, la prise de tension, un monitoring et un toucher vaginal. Elle nous a expliqué que si le col était long, postérieur, tonique et fermé, c’est que l’accouchement n’était pas pour tout de suite. Et aussi que le temps dit « de travail » ne commençait pas à la première contraction douloureuse, mais à partir du moment ou le col était effacé à 3cm. Toutes les contractions avant ça correspondant au pré-travail.

Ensuite, elle nous a expliqué ce qu’était concrètement une contraction. Il est normal d’en avoir de temps en temps au cours de la grossesse, mais elles ne doivent pas être douloureuses. S’il y en a plus de 15 par jours à plus d’un mois du terme, il faut aller consulter, car ça peut être un signe d’accouchement prématuré. Sinon, pour un premier bébé, à partir d’un mois avant le terme, il faut attendre que les contractions soient régulières, douloureuses, longues (1min) et espacées de 5min pour ce rendre à la maternité ou si la poche des eaux est rompue bien sûr! Et il ne faut pas hésiter à y aller si on est inquiet aussi.

Elle nous a aussi listé tout ce qu’il fallait prévoir d’emmener pour le jour J pour la salle d’accouchement. Il faut prévoir quatre pochettes, une pour les documents, une pour le papa, une pour la maman et une pour le bébé.

En ce qui concerne les documents il faut emmener, la carte de groupe sanguin, la carte vitale, la carte de mutuelle et le livret de famille si on est marié (ou la déclaration anticipée si on ne l’est pas). Pour le papa, il faut prendre des boissons (non alcoolisées!), de quoi manger, de quoi s’occuper (livres, consoles portables, musiques (les salles disposent de lecteurs CD et cassettes)…), l’appareil photos et son chargeur et un petit cadeau pour la maman pour après l’accouchement (c’est la sage femme qui l’a dit!). Pour la maman, il faut prendre un brumisateur, une brosse à dents et du dentifrice (comme on ne peut pas manger ni boire lorsqu’on est en travail, ça évite d’avoir la bouche pâteuse normalement), des gants de toilette et une serviette (pour se rafraichir) et de quoi s’occuper. Pour le bébé, il faut emmener un body, deux brassières, une grenouillère, des chaussons, un bonnet, trois couches et une gigoteuse à manches longues.

Nous avons aussi travaillé la respiration. Bien respirer aide à se calmer, à ne pas paniquer et à gérer la douleur. Il faut respirer lentement avec la poitrine et le ventre pour que le diaphragme descende bien et pour utiliser au maximum sa capacité respiratoire. Et il faut commencer par expirer. Il faut également que l’expiration soit un peu plus longue que l’inspiration. Je dois m’entrainer 50 fois par jour pendant trente secondes jusque l’accouchement pour que ce soit efficace et pour pouvoir le faire correctement le jour J.

Au prochain cours, nous allons voir ce qu’on peut faire avec le ballon pour se soulager et accélérer l’accouchement lorsque le travail a commencé. Et nous allons également voir les positions à adopter au quotidien pour se sentir au mieux. Comment se relever, comment se postillonner au mieux pour dormir… J’ai hâte d’y être!!

Publicités

Laissez moi un petit mot, j'y répondrais bien volontier!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s