La dure reprise du boulot

J’ai repris le boulot mercredi et cette petite semaine de trois jours m’a complètement lessivée!

Le matin, tout va bien. Je n’ai pas de problème pour me lever à 6h. Le trajet appart gare se passe sans trop de difficulté. Vendredi, j’ai quand même pris un train qui passe quelques minutes après celui que je prends d’habitude, mais qui lui est vide au départ de Vienne. Car sinon, l’autre train est plein comme un oeuf et je suis obligée de rester debout durant tout le trajet (une vingtaine de minutes quand même) puisque personne jusqu’à présent n’a eu la gentillesse de me proposer sa place! La matinée se passe plutôt bien en général même si le fait de rester debout la plupart du temps me beaucoup fatigue.

Article 46

Après la pause déjeuner par contre c’est une autre affairée! Mon dos commence à tirer et ma douleur aux lombaires revient de plus belle. Sans parler de ma sciatique, qui s’invite n’importe quand. Je suis debout, ou je me lève de ma chaise (j’essaye de m’asseoir quand même le plus possible même si ça me gène pour travailler) et d’un coup j’ai l’impression de recevoir une décharge de la fesse au milieu du dos. Je suis obligée de me raccrocher à la table pour ne pas tomber!! L’après-midi passe lentement, je me déplace le moins possible, mais c’est vraiment difficile. Et je me sens si fatiguée que je pourrais fermer les yeux et m’endormir sur place… Il faut ensuite rentrer et bien souvent je m’endors dans le train. Puis il reste le trajet de la gare jusqu’à l’appart. Et là, c’est un vrai calvaire. Il n’en finit pas ce trajet! En plus, c’est tout en montée. J’arrive chez moi épuisée, essoufflée, le coeur battant à toute vitesse! (Et bien souvent affamée aussi mais c’est une autre histoire!!)

Le soir, je peux difficilement marcher tellement mon dos me fait souffrir. Et me relever du canapé est une mission. Je suis obligée de demander de l’aide à mon homme la plupart du temps pour ne pas devoir forcer sur mon dos. L’autre jour, j’ai pris un bain et j’ai cru que jamais je ne réussirais à sortir de la baignoire toute seule!  Le soir et la nuit, une fois dans mon lit, c’est aussi difficile de bouger et de me retourner et je ne dors pas toujours très bien.

J’ai encore deux mois tout juste à tenir avant mon congé maternité! Je ne pense pas que j’y arriverai! J’aurais sûrement droit au congé pathologique deux semaines avant, mais je ne pense pas que ce sera suffisant. J’ai pourtant aussi une semaine de congés dans deux semaines et après j’ai pris deux lundis consécutifs pour mes rendez-vous à l’hôpital, plus mes mercredis après midi pour les cours de préparation à la naissance. Mais ces deux mois me paraissent tellement lointains. Je me sens vraiment épuisée et je ne pense pas que je serais capable de travailler encore deux mois!

En plus, j’ai reçu mes résultats d’analyses de sang faites la semaine dernière et apparemment je ferais un peu d’anémie. Mon taux de ferritine est de 9µg/L alors qu’il est censé être entre 15 et 150 et celui de l’hémoglobine est de 12,4 g/dL alors qu’il devrait être entre 12,5 et 16. C’est léger, d’ailleurs mon médecin traitant ne m’a pas appelée donc ça ne doit pas être trop grave, mais ça doit quand même jouer sur ma fatigue. Ma sage femme m’a aussi prescrit cette analyse, je la referai début novembre avant mon rendez-vous du septième mois, mais je pense qu’elle me supplémentera en fer.

Et j’espère qu’elle m’arrêtera pour de bon!

Publicités

Laissez moi un petit mot, j'y répondrais bien volontier!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s